Connaître Dieu

> Cliquez ici pour retrouvez les lectures du 7e dimanche de Pâques (24/05)

Alors que nous nous acheminons tout doucement vers la fin du temps pascal, les textes liturgiques de ce septième dimanche, en particulier l'évangile, nous font revenir à une des prières de Jésus. Ils nous rappellent les fondamentaux suivants : nous sommes chrétiens par choix de Dieu, c'est lui qui nous donne à son Fils pour que nous lui appartenions ; notre destinée c'est la gloire de Dieu, toute notre vie ainsi que chacun de nos actes devraient consister à honorer Dieu et à se laisser diviniser. C'est une invitation adressée à chaque chrétien pour qu'il vive dans sa propre chair tout le mystère de mort et de résurrection de notre Seigneur résumé dans les célébrations du Triduum pascal.

Souvenez-vous que le jeudi saint met l'accent sur le geste du lavement des pieds. Ce geste exemplaire posé par Jésus nous donne à le contempler dans sa situation de serviteur des serviteurs. C'est dans ce sens que s'orientent les conseils que donne saint Pierre dans la deuxième lecture. Puissions-nous suivre Jésus Christ sur ce chemin !

Avec la vénération de la croix le vendredi saint, nous reconnaissons le bois sur lequel Jésus a pris toutes nos fautes. Et saint Bernard de dire : « au Christ Jésus tu dois toute ta vie, puisqu'il a donné sa vie pour ta vie ». Ceux qui acceptent de suivre Jésus en ce monde font parfois l'amère expérience de cette situation inconfortable dans notre société. Cela ne devrait pas empêcher de suivre Jésus car là se trouve le chemin de la vie éternelle : la connaissance de Dieu et de son envoyé. Au-delà d'une démarche intellectuelle, connaître Dieu consiste à s'enfoncer au fur et à mesure dans son mystère pour le vivre comme Jésus lui-même l'a fait en épousant notre humanité. Jésus m'ouvre la porte de l'éternité pour que, dès ici-bas, ma vie soit divine. L'œuvre de l'Esprit de vérité que promet le Ressuscité est justement de diviniser celui qui croit. Comme les apôtres éprouvés par le départ de Jésus à l'Ascension, soyons assidus à la prière et honorons notre Dieu.

Le cheminement de la veillée pascale nous donne à voir le passage des ténèbres à la vraie lumière en suivant le Christ dont l'Esprit n'est que don et pardon, entraînant toutes les filles et tous les fils de Dieu dans une joie immense. Il nous faut pour cela retrouver la liberté que nous procure la suite de Jésus, sortir de l'obscurité du péché, refuser toute compromission avec le mal. Nos œuvres devraient alors en témoigner car la foi a besoin de s'exprimer pour grandir.

Pâques n'est pas qu'une invitation à se relever (le verbe de la résurrection) avec le Christ, mais à être sa relève dans ce monde. D'où : « Galiléens, pourquoi restez-vous là à regarder le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel d'auprès de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu s'en aller vers le ciel » (Ac 1, 11). Témoignons et glorifions Dieu pour toutes ses actions en attendant de recevoir les dons de l'Esprit Saint. La vie éternelle, dit Jésus, c'est de connaître le seul vrai Dieu et celui que Dieu a envoyé : Jésus Christ. Adressons-lui cette prière pour terminer : « Vers ton Père et notre Père tu t'en vas, toi que rien n'a pu confiner, Sauveur du monde : emporte notre humanité dans ta gloire et demeure au milieu de nous par ton Esprit Consolateur. Que l'univers entier tressaille d'espérance en écoutant nos cris de joie même en pleine pandémie du covid-19. Amen ».

- Fulbert Mujike

Contact

Par email : upalloxh@skynet.be

Permanence décès : 0477.63.93.30

Abonnez-vous pour être tenu(e) au courant des dernières actualités de l'Unité Pastorale Alleur-Awans ! Ajoutez aussi webmaster@upalleurawans.be à vos contacts pour être sûr(e) de recevoir l'email.